#actu : Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour France Info et Le Figaro : "La grève à la SNCF est massivement rejetée par l’opinion" - 31/10/2019
31 October 2019

#actu : Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour France Info et Le Figaro : "La grève à la SNCF est massivement rejetée par l’opinion" - 31/10/2019

 

Principaux enseignements du sondage :

 

 

Le mouvement de grève du 5 décembre à la SNCF est rejeté par près de 6 Français sur 10 (57%) qui l’estiment « injustifié »

Pourquoi les Français, souvent enclins à soutenir les mouvements sociaux ou de revendications populaires (Cf. les gilets jaunes l’an dernier) sont-ils à ce point hostiles aux mouvements qui concernent la SNCF ?

 

D’abord, parce que sur le fond, les Français estiment ce mouvement injustifié : en effet, pour les deux-tiers d’entre eux (65% vs 34%) il faut « faire disparaître le statut de cheminot » qui est « un privilège qui n’a plus lieu d’être »

 

Ensuite, parce qu’ils pensent que cette grève va pénaliser bon nombre de nos concitoyens : près de 4 Français sur 10 (37%) pensent ainsi qu’ils seront eux-mêmes pénalisés par ce mouvement de grève… les jeunes, les cadres et les Franciliens sont une majorité à l’anticiper.

 

D’ailleurs, plus des trois-quarts des Français (77%) seraient favorables à l’instauration d’un service minimum obligatoire à la SNCF

En revanche, notre enquête n’est pas totalement négative pour les syndicats de cheminots… sur un point au moins l’opinion publique leur donne raison :

 

58% des Français estiment que le « droit de retrait » exercé par les syndicats suite à l’accident de TER du 16 octobre dernier était « justifié »

Tout se passe donc comme si les revendications et mouvements de protestations des syndicats de la SNCF n’étaient désormais plus audibles pour l’opinion que s’ils reposaient sur un argument de sécurité du public plutôt que pour défendre le confort ou les avantages acquis de leurs agents.

 

 

Dans son analyse des réseaux sociaux, Véronique Reille-Soult relève le soutien des internautes en ce qui concerne la sécurité et le maintien des petites lignes. Les cheminots sont en revanche très critiqués quand il est question de la grève sans préavis ainsi que sur le blocage des usagers en période de vacances. Les cheminots ne recueillent pas non plus le soutien des internautes lorsqu’ils évoquent leur statut et leurs avantages, notamment sur l’âge de départ à la retraite.

 

Véronique Reille Soult est DG de Dentsu Consulting.

 

  • esprit libre
    0

    Esprits libres

  • SAVANTS FOUS
    0

    SAVANTS FOUS

  • DE FIDèles
    0%

    DE FIDèles

  • ANNées D’expérience
    0

    ANNées D’expérience