Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour France Info et Le Figaro : "Pour les jeunes comme leurs aînés, la jeunesse est bien une génération sacrifiée" 19/11/2020
19 November 2020

Sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour France Info et Le Figaro : "Pour les jeunes comme leurs aînés, la jeunesse est bien une génération sacrifiée" 19/11/2020

Les principaux enseignements du sondage :

1) Les jeunes vivent particulièrement mal ce deuxième confinement : 57% le jugent difficile à vivre et tout ou presque leur manque de leur « vie d’avant » : amis, familles, sorties et même vie amoureuse.

2) Les trois-quarts des jeunes (75%) ont subi des préjudices importants du fait de la crise sanitaire, que ce soit sur le plan de leurs études, de leur emploi ou de leur vie affective.

3) Génération sacrifiée ? « Oui », répondent les jeunes comme leurs aînés qui pensent que la jeunesse est la génération la plus pénalisée par le Covid, à la fois actuellement (65%) et plus encore pour l’avenir (85%).

4) Pourtant, les jeunes (comme les Français) pensent que le confinement est une bonne mesure (65%), qu’il est efficace (60%) et 1 jeune sur 2 (52%) pense même qu’il faudrait encore le prolonger de 15 jours.

5) C’est bien cette conscience du danger représenté par la maladie pour leurs proches qui explique pourquoi les jeunes parviennent encore à tenir et à accepter les contraintes du confinement qui leur sont si pénibles.

Dans son analyse des réseaux sociaux, Véronique Reille-Soult de Dentsu-Consulting note que les jeunes Français expriment sur Internet leur sentiment de passer à côté de l’essentiel de leurs belles années dans un contexte de restrictions, s’inquiétant notamment pour leurs relations sociales et leur emploi.

  • esprit libre
    0

    Esprits libres

  • SAVANTS FOUS
    0

    SAVANTS FOUS

  • DE FIDèles
    0%

    DE FIDèles

  • ANNées D’expérience
    0

    ANNées D’expérience