#tribune : "Il est temps de sortir de la caricature des réseaux sociaux !" par Véronique Reille Soult - Dentsu Consulting
22 November 2019

Les idées reçues sur l’expression de l’opinion sur les réseaux sont pléthoriques et tenaces ! Non, tout ce qui se dit sur les réseaux sociaux n’est pas affligeant. A l’inverse, tout n’est pas non plus intéressant. Non, la parole de tous n’a pas la même portée. Non, le nombre de « followers » n’est pas le seul critère de valeur. Non, les réseaux sociaux ne se résument pas à Twitter… La liste des clichés est longue !

Pour beaucoup de spécialistes et journalistes, comprendre l’expression de l’opinion sur les réseaux sociaux se résume bien souvent à la vision très partielle que leur donne la lecture de leur propre timeline. « J’ai lu tous les messages sur les réseaux » entend-on souvent ! Magnifique exploit quand le sujet en question a généré plus de 300 000 messages dans la journée…

La clé de compréhension de l’opinion online est la massification de l’expression. Or, cette masse d’expression ne peut être appréhendée objectivement et dans sa globalité qu’avec l’aide d’outils de « social listening ». De plus en plus performants et puissants, ils permettent de pousser de plus en plus loin les analyses de l’opinion. Ce n’est plus le message d’un individu qui est intéressant mais la globalité de l’expression : qui s’exprime ? comment ? où ? dans quelle proportion ? avec quel écho ? etc.

Aujourd’hui il est possible d’identifier des signaux faibles qui montent dans l’opinion et de comprendre les mouvements de perception sur des sujets déjà forts. Ce qui devient riche d’enseignement est d’effectuer des recherches sur des corpus de profils, sur des communautés ou sur des plateformes d’expression. Ce qui est puissant est de partir d’un postulat neutre et de regarder comment les uns et les autres s’expriment (citoyens, militants, politiques, journalistes, professionnels etc.).

Certes l’expression de l’opinion online n’est pas représentative, contrairement à un sondage, mais elle est largement significative. Elle mérite donc l’attention et doit être étudiée et écoutée avec professionnalisme. Il est temps de sortir de la caricature avec la mise en avant dans les médias du tweet de Pimpin32 qui est « rigolo » ou qui est si pratique pour résumer une idée. C’est l’analyse des volumes et de ses modalités d’expression qui mérite notre attention.

L’analyse de l’opinion en ligne est un moyen fort pour comprendre et agir, à condition de le faire dans les règles de l’art.

Véronique Reille Soult - Dentsu Consulting

  • esprit libre
    0

    Esprits libres

  • SAVANTS FOUS
    0

    SAVANTS FOUS

  • DE FIDèles
    0%

    DE FIDèles

  • ANNées D’expérience
    0

    ANNées D’expérience